Zoom sur la mission d’aménagement / développement des territoires

Les chargé(e)s de mission aménagement/développement accompagnent les acteurs touristiques locaux dans la réalisation de leurs projets. De la simple expertise à l’assistance à maitrise d’ouvrage, ils aident les porteurs de projets à se poser les bonnes questions et à faire les bons choix pour le développement touristique de leur territoire.

Les activités de l’Aménagement/Développement

©Hérault TourismeIngénierie touristique / accompagnement de projets touristiques structurants :

Participer à l’accompagnement des élus dans la conception de la politique touristique du territoire (élaboration du schéma touristique départemental…), accompagner et piloter la mise en œuvre opérationnelle de la politique touristique du territoire, accompagner les collectivités et les prestataires dans l’étude et la mise en place de projets structurants pour le développement de l’offre touristique locale (développement économique et développement du territoire).

Accompagnement des porteurs de projets et des acteurs :

Accompagner les prestataires touristiques dans la mise en place de leurs projets (par exemple, création de chambres d’hôtes, d’un équipement de loisirs…). Cet accompagnement peut avoir lieu sur l’intégralité ou sur une partie du projet, et nécessite souvent la mise en contact, voire la coordination, entre plusieurs professionnels extérieurs qui possèdent des champs d’actions complémentaires pour le projet.

Conseil aux collectivités :

Soutenir l’initiative de l’investissement public, en aidant les collectivités qui en ont besoin à faire aboutir des projets qui permettront de créer de l’économie touristique sur le département. Ces opérations sont de véritables investissements pour ces collectivités: il faut donc anticiper les tendances et besoins du territoire afin de répondre aux enjeux du tourisme de demain.

Information des acteurs :

Mettre à disposition ses connaissances de l’offre touristique et du territoire à disposition des prestataires qui veulent investir sur le territoire.
Les chargé(e)s de mission aménagement sont confrontés à de multiples projets, aux enjeux transversaux pour le territoire: les missions sont donc diverses, les dossiers multiples, et les contacts avec l’ensemble des réseaux de prestataires nombreux et indispensables.
sensibiliser aux enjeux locaux, aux spécificités du département, à la cohérence de leur démarche… Pour finalement les amener à contribuer à l’identité du département et à son image.

Missions complémentaires :

En fonction de la taille de leur structure, les chargé(e)s de mission aménagement peuvent être plus ou moins polyvalents. Ainsi, ils peuvent, en plus des missions déjà citées, être chargés :
– De la création de pré-études ou expertises pour les porteurs de projets
– De l’observatoire touristique de leur département
– De la veille territoriale
– De l’animation des réseaux
– De la gestion des labels (par exemple Tourisme & Handicap)

« Notre mission d’aménagement, cela signifie partager les projets touristiques des particuliers et des collectivités, les aider à les faire aboutir et créer de l’économie touristique dans le département. »

Le profil des chargés d’aménagement / développement des territoires

Qualités personnelles :
Travailler sur les missions de l’aménagement, c’est pouvoir travailler avec les autres: aisance relationnelle et sens du dialogue, diplomatie et capacité d’écoute, esprit de synthèse et réactivité sont des qualités recherchées chez ceux qui exercent ce métier.
Il faut savoir se montrer disponible, se mettre au service des partenaires sans pour autant manquer de fermeté, aimer le travail sur le terrain et les rencontres.
Pour mener à bien ces opérations d’aménagement, il faut enfin faire preuve de conviction, de pédagogie, et d’esprit d’initiative.

Compétences requises :
Ce métier nécessite tout d’abord une bonne connaissance du territoire, de ses enjeux touristiques et de son réseau d’acteurs.
Il nécessite également des compétences en ingénierie de projet, en assistance à maitrise d’ouvrage ainsi que des connaissances sur le fonctionnement des collectivités territoriales.
Enfin, le sens de la prospective, les capacités d’analyse et de bonnes connaissances règlementaires, juridiques et économiques permettent de mener à bien ce type de mission.

Quelles formations pour y arriver ?
Devenir chargé(e) de mission aménagement nécessite un niveau Master. De nombreux diplômes existent qui associent les techniques de l’aménagement aux activités touristiques :
– Master en développement et promotion des aménagements touristiques
– Master en développement et aménagement touristique des territoires
– Master aménagement et gestion des stations touristiques
– Master en management du tourisme et développement local
– Master en gestion des activités touristiques des politiques publiques

Rn2D accompagne les chargés de mission aménagement / développement

Grâce aux groupes de discussions généraux et thématiques animés par Rn2D, les CDT/ADT s’entraident sur les sujets d’aménagement et développement : groupe de discussion manager opérationnel, meublés et qualité. Ils échangent ainsi tout au long de l’année sur de nombreux sujets : aspects réglementaires, études existantes sur un thème spécifique, partage d’expériences sur des projets similaires…

Sur l’extranet les chargés de mission aménagement développement peuvent également échanger de nombreuses ressources documentaires : schémas, études, manuel qualité…

Des rencontres thématiques permettent également d’échanger : rencontre ingénierie, rencontre classement des meublés, fleurissement, qualité…

Enfin certaines formations proposées par Rn2D comme « Urbanisme et aménagement » et « Gouvernance et tourisme durable » sont spécifiquement dédiées à ce public.

Quelques témoignages (prochainement)

Interview de P. Schmid (photo©DR)
Pascal Schmid (Hérault)

Interview de D. Charbonneau (photo©DR)
David Charbonneau (Anjou)

Interview de M.-L. Charles (photo©DR)
Marie Lorraine Charles (Ain)

Interview de C. Kerriou (photo©DR)
Chantal Kerriou (Finistère)

Interview de Y. Leroux (photo©DR)
Yann Leroux (Seine Maritime)