Zoom sur la filière gastronomie

Dans un contexte où la gastronomie se positionne comme un élément d’attractivité touristique important, Tourisme & Territoires a réalisé une étude afin d’accompagner les CDT/ADT sur cette filière. Cette étude présente un état des lieux des attentes des clients, des démarches qualifiantes existantes et de l’offre touristique gastronomique, mais propose également des bonnes pratiques issues d’exemples concrets d’actions menées dans les CDT/ADT, et des préconisations.

La gastronomie, un élément important de l’attractivité touristique des Départements

© CDT40 Bernard Dugros
© CDT40 Bernard Dugros

La gastronomie suscite des attentes variées et précises, liées au contexte socio-économique actuel, auxquelles tentent de répondre les multiples offres touristiques qui ont émergé ces dernières années. Les consommateurs souhaitent découvrir des nouvelles saveurs, déguster des produits frais et locaux, tout en étant attentifs à leur santé et à l’environnement. La gastronomie devient, dans certains cas, le motif même du déplacement touristique. Le tourisme gourmand se développe autour de nombreuses activités telles que les visites de lieux de production, l’achat de produits locaux, les marchés, les évènements, les cours de cuisine ou encore les balades gastronomiques. 

Des démarches qualifiantes nombreuses et complémentaires

© Jean-Claude Kanny – Moselle Tourisme
© Jean-Claude Kanny – Moselle Tourisme

La filière gastronomie est qualifiée par un grand nombre de démarches (labels, marques, certifications, titres…) qui proposent des expériences différentes et complémentaires aux visiteurs : Accueil Paysan, Bienvenue à la ferme, Bistrot de Pays, Maîtres Restaurateurs, Tables & Auberges de France, Vignobles & Découvertes… Les CDT/ADT travaillent avec une ou plusieurs de ces démarches, en fonction de leur positionnement. L’ADT de l’Isère, par exemple, a choisi de mettre en avant uniquement le titre de Maître Restaurateur, alors que d’autres privilégient les produits de la ferme ou l’oenotourisme.

Quelques chiffres … *

• 52 CDT/ADT impliqués dans la filière gastronomie

• 19 CDT/ADT sont engagés dans la Fête de la Gastronomie

• 34 CDT/ADT communiquent sur la qualité des produits

• 23 CDT/ADT commercialisent des produits/prestations autour de la gastronomie

L’action des CDT/ADT

© Ateliers Martron Charente Tourisme
© Ateliers Martron Charente Tourisme

Plus de la moitié des CDT/ADT sont engagés dans la filière gastronomie. Leurs actions s’articulent autour de trois axes principaux : la structuration de l’offre, la communication et la commercialisation.

Ils travaillent en partenariat avec des institutions, comme les CRT, avec lesquels ils organisent des salons ou des accueils de presse, ou les CCI (Chambres de Commerce et d’Industrie) avec lesquelles ils proposent des formations aux professionnels. En matière de communication, les CDT/ADT utilisent des supports variés pour mettre en avant la gastronomie de leurs territoires, comme le montrent l’ADT de l’Hérault, qui propose des portraits de vignerons en vidéos, ou l’ADT de la Drôme qui a développé une application mobile permettant de connaître les lieux de vente directe à proximité et des itinéraires thématiques. Les ADT accompagnent les porteurs de projets qui souhaitent commercialiser des produits autour de la gastronomie, et commercialisent, pour certains, des séjours packagés et des visites d’entreprises.

(*) Chiffres issus de l’enquête de Tourisme & Territoires de 2016, 74 répondants. Téléchargez la synthèse de cette enquête.