ALSACE DESTINATION TOURISME (ADT)

  • Vignoble Ammerschwihr - B. Naegelen
  • Colmar - Petite Venise - B. Naegelen
  • Ecomusée d'Alsace - B. Naegelen
  • Les 3 châteaux d'Eguisheim - C. Meyer
  • Le Hohlandsbourg - Pictural Colmar
  • Mulhouse - Hôtel de Ville - J.M. Hueber
  • Massif des Vosges - Randonnée - C. Meyer
  • Massif des Vosges - Randonnée - C. Meyer
  • Massif des Vosges - Parapente - B. Naegelen
  • Massif des Vosges - VTT - C. Meyer
  • Massif des Vosges - Escalade - D. Bringard
  • Massif des Vosges - Raquettes - C. Meyer
  • Noël à Colmar - C. Meyer
  • Noël à Colmar - B. Naegelen

La Haute-Alsace

Pays d'histoire et de passion, la Haute Alsace offre de multiples visages aux visiteurs : situé entre Vosges et Rhin, il est l'illustration de ce que peut être une région frontalière, longtemps convoitée et ouverte aux influences d'est et ouest.

Point de contact entre le monde latin et germanique, son âme est assurément rhénane.

Les visiteurs sont incontestablement dépaysés, les habitudes,  la culture, l'architecture et les arts en général y étant si particuliers : maisons à colombages, fleurissement, passion pour des œuvres collectives et vitalité de la vie associative, protection de l'environnement,  dynamisme du tissu économique enfin.

L'offre est multiple et pluri-saisonnière, la région offrant toute l'année des possibilités  de découverte différentes et d'art de vivre:

-     Tourisme patrimonial soit mille ans d'architecture préservée : abbayes et édifices le long de la Route Romane avec pour étapes principales Feldbach dans le Sundgau, Ottmarsheim et son église unique de style ottonien, puis Guebwiller et Murbach, en tout 8 étapes majeures en Haute Alsace ;  chefs d'œuvre gothiques comme la collégiale St Thiébaut à Thann, villages fortifiés et habitat groupé dans le vignoble, dont certains parmi les plus beaux villages de France tels Riquewihr.

Importance ensuite du phénomène castral dans la région, le piémont des Vosges étant coiffé par un chapelet de forteresses médiévales surveillant le vignoble comme les châteaux du Morimont et du Landskron au sud, de l'Engelsbourg au centre, puis sur le massif des 5 châteaux près de Colmar les trois châteaux d'Eguisheim construits du 11 au 13e siècle, le Pflixbourg et le Hohlandsbourg.

Ce dernier, édifié au 13e siècle et remanié au 16e, a fait l'objet d'une restauration très importante du Département, et mérite incontestablement une visite, le site étant un authentique   belvédère sur la plaine d'Alsace et le massif des Vosges.

La passion pour la musique et la religiosité de ses habitants se sont concrétisées en Haute Alsace par sans doute la plus grande concentration d'orgues historiques de tout l'hexagone : Silbermann, Callinet et Stiehr, les grands facteurs d'orgues ont ici fait merveille ; on compte plus de 440 instruments historiques dont 306 ont été construits entre 1800 et le début du 20e siècle.

L'Ecomusée d'Alsace à Ungersheim enfin, à mi-chemin entre Colmar et Mulhouse,  permet de découvrir une collection unique en situation de tout les types d'habitat rural de la région, dans un cadre  animé permettant de  comprendre l'évolution du mode de vie et les fondements de la culture rurale alsacienne.

 -      Tourisme gastronomique : de toutes les régions de France, l'Alsace est depuis longtemps célébrée comme l'une des plus gourmandes ! L'attention sourcilleuse que portent les alsaciens à leur table est légendaire. Restaurants étoilés au Guide Michelin, winstubs ou fermes auberges, la palette de l'offre gastronomique est complète.

Les vins d'Alsace sont peut-être les inspirateurs de ce goût pour la bonne chaire, qu'ils entrent dans les recettes ou qu'ils les accompagnent.

Les recettes à découvrir sont multiples, simples ou sophistiquées afin de satisfaire les gourmets les plus difficiles : Tourte au Munster, brioche de foie gras, tarte à l'oignon, escargots à l'alsacienne, tarte flambée ou flammeküeche, matelote au riesling, choucroute garnie, coq au riesling, baeckaoffa, kougelhopf, carpe frite dans le Sundgau et pour les fêtes birewecke (pain au fruits secs) et bredele (petits fours de Noël).

-    Tourisme « vert » : le Massif des Vosges est le paradis des randonneurs, de  la découverte de la faune et de la flore.

C'est d'ailleurs dans le massif qu'a été « inventé » la randonnée.  Le Club Vosgien, créé en 1872, est la plus ancienne et la plus importante association de France dans ce domaine.

17 OOO km de sentiers sont balisés et entretenus par ses 34 000 membres, dont près de 5 000 km dans le seul département du Haut-Rhin.

L'été, c'est aussi le cadre idéal pour la pratique du VTT, de l'escalade et du vol libre notamment.

L'hiver ski de piste sur plusieurs  sites dont principalement le Markstein, le Schnepfenried, le Grand Ballon et le Lac Blanc, et  ski de fond, balades en raquette prennent le relais.

La Haute Alsace permet aussi la pratique du golf sur 5 parcours différents, en plaine, le long du Rhin ou pour les plus sportifs dans le piémont des Vosges, surplombant le vignoble et le village d'Ammerschwihr.

Mais le tourisme vert, c'est aussi vivre dans un environnement préservé, dans le cadre notamment du Parc Régional des Ballons des Vosges.

 - Tourisme viti-vinicole : 51 grands crus et plus de 200 caves ouvertes au public.

Sur 170 km du nord au sud, dont la moitié dans le département du Haut-Rhin, la Route des Vins, dont la notoriété n'est plus à faire puisqu'elle existe depuis 1953, est animée par plus de 200 manifestations et fêtes du vin par an et offre près du quart de l'offre d'hébergement régional.

Dégustation , cour d'œnologie, alliance des mets et vins, sentiers viticole à parcourir à pieds ou VTT, découverte du patrimoine lié à la culture de la vigne, hébergement au sein d'une exploitation,  toutes les expériences sont possibles et organisées par les professionnels du vin.

 - Tourisme industriel : une douzaine de sites les  plus divers sont ouverts au public, tels que fromageries, micro-brasseries à Riquewihr et Lutterbach, distilleries à Colmar, Lapoutroie, Ribeauvillé ou Zellenberg  mais aussi sources d'eau minérale et chaîne d'embouteillage à Soultzmatt, fabrique de foie gras à Ribeauvillé, les ports de Mulhouse Rhin ou les sites de production (centrales hydroélectriques le long du Rhin) EDF notamment.

-    Tourisme religieux : l'hospitalité monastique et religieuse connaît un regain de vitalité en Haute Alsace, permettant d'accueillir individuels, familles et groupes pour se ressourcer.

De même trois lieux très anciens de pèlerinage mariaux ont une notoriété nationale, voir internationale, à savoir Dusenbach près de Ribeauvillé (dont la première chapelle fut édifiée au 12e siècle), Thierenbach à 3 km de Soultz (où il existait déjà en 730 un oratoire dédié à a Vierge Marie, la basilique  actuelle de style baroque datant de 1723), ainsi que les Trois Epis, classés station climatique,  à proximité de Colmar.

 -   Tourisme d'affaire : carrefour de l'Europe avec une frontière commune avec l'Allemagne et la Suisse, dotée d'une  ancienne tradition industrielle et de l'aéroport trinational de Mulhouse Bâle, la Haute Alsace a incontestablement une vocation de tourisme d'affaire et de congrès.

De nombreux hôtel se sont spécialisés pour ce type de prestations. De même de multiples salles de caractère réparties sur tout le territoire ou le cadre rustique et traditionnel de l'Ecomusée d'Alsace, soit des sites conçus et équipés spécifiquement pour l'organisation de rencontres, séminaires et colloques dans les deux principales villes du département,  sont à la disposition des entreprises et organisateurs divers :

Le CREF, Colmar Expo, le Koïfhus ou ancienne douane de la ville, et l'ancien couvent des Catherinettes à Colmar ou Mulhouse Expo et les Salons de la Bourse à Mulhouse.

 - Tourisme militaire et « de mémoire » :   théâtre de grands d'affrontements depuis l'antiquité déjà puisqu'en 58 avant JC  Arioviste y fut battu par César, la Haute Alsace a gardé de chaque période historique des traces de ces évènements : place fortifiée par VAUBAN de Neuf-Brisach (classée au patrimoine mondial par l'UNESCO) au bord du Rhin, et surtout grands sites datant de la première guerre mondiale, comme le « Linge » dans la vallée de Munster et le « Hartmannswillerkopf » ou « Vieil Armand » surplombant Uffholtz et Cernay. Promontoire du Massif Vosgien s'avançant vers la plaine d'Alsace, le site a été l'un des principaux enjeux sur le front des Vosges durant 4 ans.  Les ouvrages et tranchées encore visibles aujourd'hui témoignent de l'importance et de l'intensité des combats.

Dans ce cadre la nécropole nationale de Sigolsheim, au cœur du vignoble, est de même incontournable.

- Tourisme fluvial : Les ports de plaisance de Kembs,  Mulhouse et Dannemarie sont les étapes fluviales alsaciennes  entre le monde rhénan  et la Bourgogne par le canal du Rhône au Rhin.

Le port de plaisance de Colmar, entièrement réhabilité, offre des possibilités de location de bateaux et permet aujourd'hui une liaison avec le Rhin.

 -   Tourisme d'itinérance : permettant d'allier découverte du patrimoine, balade thématique et gastronomie lors des étapes dans différents milieux, plusieurs itinéraires sont possibles : la Route des Vins bien sûr, mais aussi les Routes de la Carpe Frite dans le Sundgau, la Route des Crêtes permettant de profiter du panorama grandiose des sommets des Vosges tout en se réservant un moment de convivialité dans une ferme auberge autour d'un fromage de Munster ou du fameux  repas «  marcaire » par exemple, la Route Romane enfin.

Région frontalière, la Haute Alsace permet aussi des aventures transnationales, dans le cadre d'un itinéraire culturel et historique « sur les traces des Habsbourg » dont les origines et le départ de la saga familiale se situent ici, soit le long de la Route Verte dont l'itinéraire routier et cyclable relie Titisee-Neustadt en Forêt Noire, en traversant la Haute Alsace d'est en ouest, à Contrexeville dans le département des Vosges.

 - Tourisme urbain : pluri-saisonnier par nature, il permet de concilier shopping, visite de musées et manifestations culturelles. Deux métropoles sont ainsi parfaitement complémentaires :

Colmar, ville rhénane par excellence, et son centre historique unique bénéficiant d'une valorisation par la lumière exceptionnelle, son musée d'Unterlinden présentant le Retable d'Issenheim, chef d'œuvre mondialement connu  de Mathias Grünewald réalisé à l'aube du 16e siècle, et ses collections de primitifs rhénans.

Mulhouse, capitale européenne des musées technique, héritage prestigieux d'une tradition d'entrepreneurs depuis 3 siècles : musée du Chemin de Fer, musée de l'Impression sur Etoffes (le MISE présentant la première collection de textile au monde), musée historique, Electropolis ou musée de l'électricité, musée du Papier Peint de Rixheim, musée de l'Automobile-Collection Schlumpf enfin, qui lui aussi présente la plus prestigieuse collection de voitures ancienne au monde ! 

 -   Tourisme évènementiel enfin  avec des manifestations de notoriété internationale comme chaque année le Festival International de Musique de Colmar durant la première quinzaine de juillet et le Festival Automobile de Mulhouse.

La période de l'Avent enfin, durant les 4 semaines avant Noël jusqu'à l'Epiphanie le 6 janvier, est unique  par ses animations et marchés de Noël : illuminations, gastronomie festive, concerts et fêtes ont su conserver depuis des siècles en Haute Alsace l'authenticité et la chaleur d'un évènement que viennent partager chaque année avec les alsaciens plus d'un million de visiteurs.

 

ALSACE DESTINATION TOURISME
Siège social :
1, rue Schlumberger
BP 60337
68006 COLMAR Cedex
Tél. 03.89.20.10.68 - Fax. 03.89.23.33.91
Contact : info@adt.alsace
Twitter Facebook

Président(e) : Max DELMOND
Directeur(trice) : Marc LEVY

Site web : Cliquez-ici
Site web pro : Cliquez-ici
Site presse : Cliquez-ici
Site mobile : Cliquez-ici